Épisode payant

L'épisode complet n'est disponible que pour les abonnés payants de Longévité

Compléments alimentaires de longévité : un marché en or 🚀

Les analyses de Longévité #7 | Poids du marché | Attentes des clients | Opportunités business | Forces et faiblesses | Interview Antoine Gérard et Mickael Saillant
2

Petite précision sur le sens de “complément alimentaire”

Les denrées alimentaires dont le but est de compléter le régime alimentaire normal et qui constituent une source concentrée de nutriments ou d'autres substances ayant un effet nutritionnel ou physiologique seul ou combinés.

(Directive 2002/46/CE du Parlement européen, transposée par le décret n°2006-352 du 20 mars 2006).

Le champ du complément va de la vitamine C du matin à la cure de vigne rouge en passant par les compléments de longévité qui viennent ralentir le vieillissement cellulaire, comme le NAD+, la DHEA ou la spermidine (oui, c’est bien ce à quoi vous pensez).

Le dossier que vous allez découvrir aujourd’hui vous donne une analyse transverse du marché global des compléments alimentaires.

Dans la dernière partie, je m’appesantis sur les compléments de longévité dont l’effet est mesuré par les horloges épigénétiques. J’ai eu l’idée de vous présenter ce focus en constituant une liste de ces compléments de longévité et en allant regarder l’état de l’offre et de la demande sur Amazon.

Si vous doutez de l’intérêt du sujet, je vous recommande le même exercice !

C’est vertigineux


Le mois dernier, j'ai fait une cure de vigne rouge. La caissière de Naturalia m’a dit que c'est le bon traitement pour mes problèmes de circulation sanguine.

J’ai pris les gélules tous les matins et senti des effets positifs dès le premier jour. Mais en mon for intérieur, je me demandais si c'était dû à la vigne rouge ou si j'étais victime d'un effet placebo.

Je n'étais pas sceptique sans raison. Compte tenu de l'absence de régulation, le marché des compléments alimentaires est saturé par des produits sans effets positifs prouvés.

La preuve ?

Entre 2008 et 2011, la European Food Safety Authority (EFSA) a évalué 2758 préparations pour voir si leurs résultats étaient validés par des preuves scientifiques. Les chercheurs ont constaté que seulement 20% du panel disposaient de preuves scientifiques des effets annoncés.

Le marché des compléments alimentaires n'est pas aussi encadré que celui du médicament. Plusieurs dispositions réglementaires au niveau européen et national établissent la liste des ingrédients autorisés dans compléments alimentaires.

Cependant, contrairement aux médicaments, la commercialisation des compléments alimentaires ne nécessite pas d'autorisation individuelle de mise sur le marché, fondée sur l'évaluation préalable, par une instance d'expertise, d'un dossier soumis par l’industriel.

Cette souplesse permet de lancer très rapidement un nouveau produit sur le marché, mais elle incite les consommateurs à la prudence.

Puisque rien n’atteste de l’efficacité des recettes, comment leur prouver que votre produit remplit sa mission ?

La charge de la preuve

Les consommateurs ont besoin d’être persuadés de l’efficacité de ces substances. Selon un sondage réalisé par Longevity Technology en 2021, 46% des consommateurs se disent extrêmement concernés par l'efficience des traitements et 93% utilisent ou ont l'intention d'utiliser des tests de mesure des biomarqueurs.

Les firmes qui pourront produire des données fiables ou des outils de mesure tireront leur épingle du jeu.

Elles ont tout intérêt à signer des partenariats avec des programmes capables de mesurer les biomarqueurs. Or, à ce jour, le seul outil qui permet à coup sûr de mesurer l’impact de compléments alimentaires sur la longévité est l’horloge épigénétique.

Et là, je me dois de vous expliquer de quoi il s’agit.

L’horloge épigénétique en bref

Regardez avec un essai gratuit de 7 jours

Abonnez-vous à Longévité pour regarder cette vidéo et obtenir 7 jours d'accès gratuit aux archives complètes des posts.

Longévité
Longévité
Auteurs
Alexandre Faure